Entretien d’automne: Préserver la valeur de sa propriété

Lorsque vous devenez propriétaire, il est à votre avantage de reconnaître les indices de dégradation potentielle d’un immeuble si vous désirez prévoir et éviter des réparations coûteuses.

Porte d'entrée d'une maison au Canada

Le printemps et l’automne sont des saisons où des entretiens sont nécessaires afin de préserver la valeur de sa propriété.

Lorsque vous devenez propriétaire, il est à votre avantage de reconnaître les indices de dégradation potentielle d’un immeuble si vous désirez prévoir et éviter des réparations coûteuses. Bien entendu, vous n’êtes probablement pas spécialiste en construction mais identifier les signes saura faciliter votre gestion d’immeuble.

Pour vous aider dans cette tâche, nous vous avons préparé une liste des éléments importants à exécuter avant le début de l’hiver. Vous pouvez la télécharger ici.

L’eau le pire ennemi

L’infiltration d’eau dans une bâtisse est l’un des pires problèmes pouvant engendrer des conséquences financières importantes si cela n’est pas adressé rapidement. De simples tâches préventives peuvent éviter les infiltrations d’eau. Par exemple, le remplacement des gouttières ou encore une simple correction d’inclinaison du terrain sont des solutions aptes à éviter l’accumulation d’eau aux fondations de la maison lors de pluie ou à la fonte des neiges.

Les gouttières; apte à la trahison

Entretien d'automne: gouttiere

Les gouttières sont facilement capable de vous trahir. Elles peuvent sembler parfaites à l’oeil nu mais lorsqu’encombrées de feuilles, branches et débris, elles n’effectuent pas leur rôle de capter l’eau pour la rejeter à une distance, permettant d’éviter l’accumulation d’eau en bordure de fondations.

Un bon indice de vérification est d’examiner le débit et la vitesse de l’écoulement de l’eau lors de fortes pluies aux sorties des gouttières. De plus, si vous apercevez un débordement à un endroit inapproprié, c’est probablement que votre gouttière est obstruée. Selon de nombreuses inspections où j’ai été présente, les inspecteurs en bâtiments conseillent de débrancher les rallonges-gouttières à l’hiver afin d’éviter le gel de l’eau pouvant causer une accumulation d’eau plus haut. Il s’agit d’un aspect à prendre au sérieux. Lorsque négligé, cela se traduit par une humidité excessive à l’intérieur de la maison, à une usure prématurée du drainage des fondations, etc. Le CAA-Québec vous offre une multitude de conseils sur la propriété et c’est quant à moi, une source d’information précieuse.

Vérification extérieur

La tâche consiste à détecter tous les endroits où l’eau peut s’infiltrer. On note toutes fissures, on suit de près son évolution et on colmate au besoin.

On inspecte le revêtement extérieur, les joints de briques et on porte une attention aux gonflements. Quant au calfeutrage, on cherche les endroits décollés ou craquelés. Lorsqu’on perçoit une problématique ou en cas de doute, il ne faut pas hésiter à demander un avis professionnel.

La toiture, quoi vérifier?

Les solins : Il s’agit de bordures de métal assurant l’étanchéité du toit, pour éloigner l’eau des zones critiques de la toiture. On les trouve en pourtour de toiture et à chaque coupure du toit, aux intersections verticales tels qu’aux colonnes de ventilation, aux puits de lumière, s’il y a un mur, un évent, une cheminée, etc.

À ces endroits, vérifiez si les solins sont bien fixés, s’il y a des fissures, de la rouille, une déformation, si le calfeutrage est décollé. Ces joints devraient être intacts car ils pourraient infiltrer l’eau.

Le bardeau d’asphalte : Lorsque le bardeaux fend, gondole se dégarnit, il ne faut pas tarder à rénover sa toiture. Si vous trouvez des granules de bardeaux dans les gouttières, c’est un signe que vous devez bientôt les changer.

Le toit plat : Il devrait être inspecté 2 fois par an, soit à l’automne après la chute des feuilles, soit au printemps après la fonte des neiges. On doit s’assurer du dégagement du drain des débris. Si vous percevez une accumulation d’eau près du drain, vous devez vous inquiétez.

Le toit bitume et gravier : Examiner l’uniformité de la surface, s’il y a présence de décollement ou de sections qui gondolent. S’assurer que les roches soient bien réparties sur la toiture.

Qualité d’air

Entretien d'automne: qualité d'air.jpg

Beaucoup trop de gens négligent le nettoyage des conduits, des filtres de ventilation et du système de chauffage. Que cela soit ceux de l’échangeur d’air, de la fournaise, des ventilateurs muraux, de l’air climatisé, ils contribuent à la qualité d’air que vous respirez. Ils amassent les particules de poussière, de cuisson, de poils d’animaux. En oubliant leur nettoyage, vous risquez de respirer pendant les saisons froides, soit au moins 5 mois, un taux élevé de poussière.

Autres vérifications importantes

Les ventilateurs de salle de bain, les clapets extérieurs de sécheuses sont également à considérer. En délogeant la poussière et la charpie, on s’assure d’un meilleur fonctionnement de nos appareils.

Il s’agit d’un excellent moment pour vérifier les extincteurs, détecteurs de fumée et monoxyde de carbone. On en profite également pour dégraisser la hotte de cuisinière, le nettoyage de sa laveuse et du lave-vaisselle sans oublier de vider les filtres, souvent inconnus par plusieurs.

Recevez notre infolettre

Ne manquez pas nos meilleurs articles, concours et offres exclusives. Une fois par semaine!

Plus de 10 000 Québecois l'ont fait

Nous ne partagerons jamais votre courriel.