Budget : 5 dépenses souvent oubliées!

Vous avez un budget mais les imprévus le rendent difficile à respecter? Voici 5 dépenses que vous avez peut-être sous-estimées!

Une femme fait son budget

Avez-vous un budget ? Si oui, avez-vous l’impression qu’il ne sert à rien, car des imprévues vous forcent à continuellement réviser vos calculs ? Certaines dépenses sont effectivement « imprévues ». Par exemple, l’achat d’un billet d’avion pour visiter un parent victime d’une urgence médicale. Mais d’autres auraient pu être planifiées, car elles ne sont pas si exceptionnelles qu’elles en ont l’air.

Voici 5 de ces dépenses trop souvent oubliées dans l’élaboration d’un budget.

5 dépenses trop souvent oubliées dans un budget

1. Les dépenses reliées au transport

Lorsque l’on bâtit un premier budget et qu’on aborde le poste « Transport », les gens pensent automatiquement aux mensualités de leur prêt auto, à l’essence et à leurs assurances. Mais très peu planifient :

  • Le paiement du permis de conduire.
  • Le renouvellement de l’immatriculation.
  • Les frais d’entretien comme les changements d’huile, le remplacement des pneus ou prix d’un traitement antirouille.
  • Le coût des réparations mineures.

Vous avez un contrat de location à long terme ? Vérifiez si vous avez dépassé le kilométrage autorisé dans votre contrat. Si c’est le cas, épargnez un montant d’argent pour couvrir votre pénalité.

2. Les frais de santé

Même si vous bénéficiez d’assurances pour vos médicaments ou vos soins professionnels, vous avez tout de même un minimum de frais annuel. Que ce soit le paiement de votre franchise et de la portion non remboursable de vos médicaments. Ou encore le remplacement de vos lunettes ou le paiement des soins dentaires.

3. Les frais financiers

Si vous ne portez pas attention à vos frais bancaires, ils vous coûtent probablement plus cher que vous ne le pensez ! Étudiez vos relevés de comptes pour identifier le coût réel de vos opérations.

Par exemple :

  • Le coût de votre forfait mensuel ou de chacune de vos opérations.
  • Les frais pour dépassement du nombre d’opérations inclus dans votre forfait.
  • Les frais pour ne pas avoir maintenu le minimum de fond requis par votre forfait.
  • Une pénalité pour insuffisance de fonds.
  • Les frais de retrait dans le guichet d’une institution concurrente.
  • Les intérêts à payer pour une avance de fonds sur une carte de crédit.

4. Les dépenses reliées à l’alcool

Les dépenses reliées à l’alcool (ou le cannabis) sont souvent incluses dans le poste « épicerie ». Toutefois, avez-vous bien évalué le coût réel de votre consommation ? Avez-vous inclus les bouteilles de vin que vous offrez lorsque vous êtes invité à souper chez des amis ?

5. Les cadeaux et célébrations

Ce poste budgétaire est vaste et souvent mal évalué. Parmi ses dépenses « surprises », on retrouve :

  • Les cartes de Noël ou d’anniversaire.
  • Le coût des emballages.
  • Les cadeaux de fête et de Noël de vos proches.
  • Les cadeaux d’hôte, ceux pour la fête des amis de vos enfants, ou pour leurs professeurs.
  • Les frais de poste pour vos colis à poster outre-mer.

Ces dépenses s’additionnent rapidement ! Votre budget « cadeaux » pourrait être insuffisant si vous ne tenez pas compte de toutes les célébrations annuelles.

Pourquoi ces dépenses sont-elles importantes ?

Bien sûr, considérées individuellement, ces dépenses représentent de petits montants. Ce n’est pas le paiement d’une seule d’entre elles qui débalancera votre budget ! Mais si vos cadeaux coûtent 300 $ de plus par année, vos frais de transport 800 $ et vos frais de médicament 400 $, c’est 1 500 $ par année que vous avez oublié de budgéter. Comment paierez-vous cette somme ? Se retrouvera-t-elle sur votre carte de crédit ? Rembourserez-vous le solde de votre carte à l’échéance, ou devrez-vous payer des intérêts ?

Le budget est votre allié pour maximiser vos revenus et atteindre vos objectifs. Il doit refléter votre réalité. Vous ne devriez pas réviser vos chiffres chaque mois. Ou « emprunter » dans l’enveloppe « épicerie » pour payer un cadeau de fête.

Un budget mal évalué sera difficile à respecter. Si les chiffres sont trompeurs, vous aurez de la difficulté à identifier un montant à épargner pour réaliser vos projets. De plus, vous risquez d’utiliser le crédit à outrance et d’en payer le prix !

Plutôt qu’ajuster continuellement votre budget (ou utiliser le crédit), prenez la peine de calculer TOUTES vos dépenses. Consultez vos relevés bancaires et ceux de vos cartes de crédit pour identifier les « imprévus » de la dernière année. Vous pourrez alors ajuster votre budget, y ajouter une catégorie (entretien auto) ou prévoir un montant d’épargne qui couvrira vos « imprévus ».

Recevez notre infolettre

Ne manquez pas nos meilleurs articles, concours et offres exclusives. Une fois par semaine!

Plus de 10 000 Québecois l'ont fait

Nous ne partagerons jamais votre courriel.